lymphome de burkitt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lymphome de burkitt

Message par Pikachu le Sam 19 Jan - 0:06

Bonjours monsieur il me faudrait le plus d'informations sur le lymphome de burkitt
SVP merci beaucoup (d'avance)

Pikachu

Messages : 2
Date d'inscription : 10/11/2007
Age : 25
Localisation : Colomiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: lymphome de burkitt

Message par Admin le Sam 19 Jan - 15:35

Je vais essayer de faire simple, car c'est une maladie qui peut être complexe, et le traitement comprend l'utilisation de plusieurs médicaments au nom assez compliqué.

Cette maladie concerne le système immunitaire (les cellules et les organes qui assurent la défense du corps humain. Il peut être dû au virus d’Epstein-Barr (EBV). Cependant on ignore encore le rôle exact, d’ailleurs pas encore bien compris, que joue ce virus à l’origine du cancer.

C’est un lymphome agressif, caractérisé par la prolifération de lymphocytes de type B. On en distingue deux formes :
-Le lymphome endémique (propre à une région du monde) a été décrit en Afrique. En partie lié à l’EBV, il provoque des tumeurs de l’abdomen (80 %), des mâchoires (maxillaires), du nasopharynx et de l’orbite.
-La forme non endémique est observée ailleurs, sans répartition géographique privilégiée. c’est le plus fréquent des lymphomes de l’enfant et ses causes ne sont pas encore bien connues (peut-être dû à des produits chimiques). Il y des tumeurs dans l’abdomen (75 %), les ganglions, la moelle osseuse (avec possible leucémie = "cancer du sang"), rarement l’os maxillaire.

Trois fois plus fréquent chez les garçons que chez les filles, avec un pic de fréquence autour de 7 ans, le lymphome de Burkitt peut se voir chez des enfants plus jeunes et même chez l’adulte (parfois associé à une infection par le VIH, le virus du sida). Il se manifeste par l’apparition rapide d’une tumeur dans l’abdomen, avec parfois une dégradation importante de l'intestin, plus rarement par un ganglion isolé du cou, une tumeur maxillaire ou une leucémie.

L’hospitalisation doit être immédiate. Le traitement est urgent.

La chimiothérapie exclusive guérit 80 % des cas. Le début du traitement doit être progressif pour aider à supporter la destruction importante des cellules cancéreuses, surtout si la masse tumorale est importante (risque d’insuffisance rénale). La chimiothérapie massive suivie d'une greffe de moelle osseuse est réservée aux patients en rechute.

Tout lymphome de Burkitt n’ayant pas récidivé dans les 12 mois suivant le diagnostic est guéri. Dans les stades I et II le taux de guérison est proche de 100 %. Dans les stades III et IV, il est entre 90 et 95 % et, dans les stades IV avec envahissement neuroméningé (cerveau), de 70 à 75 %. En cas de rechute, si le lymphome reste sensible à la chimiothérapie, 10 à 20 % de guérisons sont obtenues grâce à une thérapeutique massive mais, s’il existe une chimiorésistance, le pronostic est sombre.

La brièveté du traitement (trois à six mois) permet de réduire les effets indésirables, comme la stérilité. study
avatar
Admin
Admin

Messages : 1114
Date d'inscription : 31/10/2007
Localisation : colomiers

http://forumsvt.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum